KAARIS-BOOBA : LIBRES MAIS PLACÉS SOUS CONTRÔLE JUDICIAIRE !

Chaine de Promotion Musicale

KAARIS-BOOBA : LIBRES MAIS PLACÉS SOUS CONTRÔLE JUDICIAIRE !

BOOBA – KAARIS

LA bagarre d’orly entre le camp de BOOBA et KAARIS

Le 1er août dernier, Booba, Kaaris et leurs bandes respectives se sont livrés à une bagarre sans précédents, ravageant au passage les boutiques Duty free de l’aéroport d’Orly, Des vols ont d’ailleurs été retardés) ce jour.Vu l’étendu des dégâts, direction la case prison pour les deux rappeurs et quelques-uns de leurs proches. Mais après une audience tenue le 20 août dernier au cours de laquelle les prévenus ont tenté de faire amende honorable, Il a finalement été décidé de les remettre en liberté ce jeudi 23 août. Ils ont par ailleurs été placés sous contrôle judiciaire en attendant leur procès du 6 septembre prochain. 

 

Bagarre d’Orly entre Booba et Kaaris le 1er aout

 

QUE SE PASSERA T’IL AU PROCHES DE BOOBA ET KAARIS?

Les deux frères ennemis du rap français, qui seront jugés devant le tribunal de Créteil notamment pour violences aggravées, ont interdiction de quitter le territoire français et d’entrer en contact l’un avec l’autre, a ordonné la cour d’appel de Paris qui a levé leur détention. Ils ont également dû remettre chacun une caution de 30.000 euros.

La star du rap hexagonal Booba, 41 ans, a quitté la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis (Essonne) peu avant 19H00 alors que Kaaris, 38 ans, est sorti de sa cellule de Fresnes (Val-de-Marne) un peu plus tôt dans l’après-midi, a appris l’AFP auprès de leurs avocats.

Booba est “soulagé”, a déclaré son avocat Yann le Bras, devant la prison de Fleury-Mérogis. Le poids lourd du rap français va “souffler (…) et voir quel est l’agenda possible de reprise de son activité professionnelle, tant pour les concerts que pour la direction d’Unkut”, sa marque de vêtements, a ajouté l’avocat.

Le rappeur, surnommé le “duc de Boulogne”, la ville des Hauts-de-Seine dont il est originaire, a promis un “comportement irréprochable” et ne fera “aucune prise de parole d’ici le procès”, a assuré l’avocat: “Il est temps maintenant de retourner à la sérénité et que ce dossier sorte un petit peu des médias”.

La cour d’appel de Paris a également ordonné la remise en liberté et le placement sous contrôle judiciaire de leurs huit proches qui sont poursuivis pour avoir participé à la bagarre.

A l’exception de la caution qui ne concerne que les deux rappeurs, les mesures du contrôle judiciaire sont les mêmes pour tous les prévenus, qui devront tous remettre leurs passeports et ont interdiction d’entrer en contact les uns avec les autres. Un onzième suspect avait déjà été remis en liberté par le tribunal de Créteil.

Nous Espérons donc que les 2 Parties tiendront parole en attendant leur procès qui se tiendra le 6 Septembre 2018.

Charlie Eyes

 

Laisser un commentaire